Exteralu

Portail autoportant : prix et devis

Fabrication et pose
Demande de devis - Étape 1 sur 6
Fabrication sur mesure
Fabrication sur mesure
Pose garantie
pose garantie
Made in france
100% HAUTS DE FRANCE
Devis gratuit
devis gratuit et sans engagement

Portail autoportant : principe et définition

En tant que première impression qu’ont des visiteurs d’une habitation, le portail fait souvent, de la part des propriétaires, l’objet d’un choix méticuleux. Mais lequel choisir ? Encore un peu méconnu des particuliers, le portail autoportant présente de séduisants avantages.  Autoportant, le portail éponyme se suffit à lui-même, car il dispose d’un bras invisible quand un visiteur se trouve à l’extérieur, côté rue ; véritable jambe de force qui le soutient, en plus du socle en béton qui devra être posé, du côté où le vantail va coulisser.

Il n’est donc pas nécessaire de poser un rail au sol. Au contraire, le portail autoportant semble en lévitation au-dessus du sol à quelques centimètres (7, en général). Son extrême robustesse fait qu’on le retrouve principalement dans le monde de l’entreprise et de l’industrie. Certaines structures, en effet, ont besoin ; afin de laisser passer de nombreux véhicules par jour (voitures, camions), que le portail puisse être ouvert à maintes reprises, dans la journée, tout en jouissant d’une certaine confidentialité ou sécurité, au regard de leur marchandise, par exemple. Le portail autoportant est alors idéal. Les particuliers ayant compris son intérêt et son esthétique,  sont de plus en plus nombreux à le choisir pour magnifier l’entrée de leur propriété.

mesure exteralu
Mesures & prises de cotes

Pour chaque projet, une prise de cote est effectuée par un professionnel sur place.

Estimation ajustée

Vous obtenez un devis sur mesure, avec un tarif adapté à votre projet.

poseur exteralu
Poseurs qualifiés

La pose est effectuée par un poseur expérimenté et qualifié.

Autoportant et coulissant : quelle différence ?

Le portail autoportant fait partie de la famille des portails coulissants ; puisqu’il procède de la même façon pour s’ouvrir et se fermer. La réelle différence consiste en l’absence de rail au sol. Pourtant, on retrouve cet accessoire, sur ce type de portail, à l’exception près qu’il est creux et se déplace sur des galets. Les deux portails peuvent ; en fonction du souhait du propriétaire, coulisser sur la gauche ou sur la droite. Ce choix est souvent dicté par des questions pratiques ; s’il y a une construction ou des végétaux qui empêcheraient l’ouverture complète du vantail, sur un côté ou un autre.

Il arrive également que le portail soit choisi et acheté, après l’élaboration d’un chemin menant à la propriété. En fonction de sa forme, parfois ; notamment si elle est sinueuse, le choix se fait selon la première courbe, afin d’offrir une première vision tout en charme des abords de la propriété. Différents matériaux sont proposés, aussi bien sur le modèle coulissant classique que sur le modèle autoportant. Le bois et l’acier sont tout à fait envisageables, même s’il faut prendre en considération les différents traitements qui seront nécessaires pour les conserver durablement, au niveau de leur beauté (produit anticorrosion pour l’acier, lasure ou peinture pour le bois).

La motorisation ; souvent possible sur ces deux matériaux n’est pas la même, en fonction du poids du portail. Il faut en effet, un moteur plus puissant, surtout sur un portail en acier autoportant qui ferait 5 mètres de long, que sur un autre modèle en PVC ou en aluminium.

Avantages et inconvénients d’un portail autoporté :

Le portail autoportant gagne à être connu du grand public, tant il recèle de qualités variées. Puisqu’il est la première chose que l’on voit, en venant de l’extérieur, il se doit d’être beau. L’absence de rail au sol, notamment et donc le fait qu’il semble, presque magiquement, reposer au-dessus du sol contribuent pour beaucoup à en faire un bel objet. Au-delà de l’aspect simplement esthétique, le fait qu’il ne repose pas sur un rail fixé dans le sol est un vrai plus pour le propriétaire au niveau de l’entretien. Car c’est le seul véritable inconvénient que revêt le portail coulissant traditionnel. Le rail s’encrasse régulièrement.

La pluie et la boue, bien entendu, aux saisons froides s’accompagnent de feuilles tombées. Insectes, mais surtout gravier ; qui compose bon nombre d’avancées de maison, sont ses ennemis et gênent dans le coulissement. Il est donc recommandé de nettoyer très régulièrement ce rail. Problème qui n’arrive pas, donc, avec un portail autoportant. Il facilite également l’évacuation des eaux de pluie, quand il est installé par exemple directement sur une cour pavée ; ce qui est plus difficile avec un rail au sol. Totalement silencieux à l’ouverture et à la fermeture ; il est l’allié des sorties nocturnes, sans réveiller enfants et voisinage.

Les travaux de maçonnerie ; indispensables à sa pose et à réaliser dans les meilleures conditions, sont moins importants dans le cas d’un portail autoportant ; ce qui diminue les frais d’installation par une tierce personne. Un portail coulissant plein peut, quand le vent souffle en tempête,  dérailler ; c’est-à-dire sortir du rail au sol. Il est bien entendu possible, quand on habite une région venteuse d’opter pour un modèle ajouré ou perforé, mais le choix d’un modèle autoportant prend là encore tout son sens. Extrêmement durable, dans le temps, il n’a besoin que de très peu d’entretien s’il est choisi en PVC ou en aluminium. Il suffira, une à deux fois par an, de le nettoyer à l’éponge et à l’eau savonneuse, pour lui redonner tout son lustre. Cela peut être plus régulièrement si les propriétaires habitent dans une rue très passante, ce qui risque d’exposer plus rapidement le portail à la poussière et à la pollution des véhicules.

Avec 50% de potence en moins, un propriétaire peut préférer le portail autoportant pour le côté esthétique que sa cour ou son allée va conserver. Se trouvant donc en de nombreux matériaux, formes et coloris, le portail autoportant peut répondre à toutes les attentes en termes de beauté et de décoration outdoor. Un portail n’est pas nécessairement haut, tout comme il peut, au contraire constituer un véritable rempart contre le monde extérieur, afin de se préserver des regards. Le fait qu’il soit plein ou non relève non seulement des goûts de chacun, mais aussi de son orientation. Le fait qu’il se situe au niveau des vents dominants peut décider un propriétaire à prendre un modèle à persiennes ou perforé, grâce à des décors ; surtout s’il prend un portail en aluminium.  Il est même possible, en choisissant matériaux idoines et les bonnes couleurs de faire un rappel de la décoration qui est réalisée aux abords du jardin ou même à l’intérieur de la maison.

Conseils sur la pose :

Afin de supporter le poids de l’ensemble de la structure, il est indispensable de réaliser un socle en béton sur lequel sont fixés des roulements ; que l’on appelle dans le jargon, des chariots. Sans un réglage précis de ces derniers, impossible de faire coulisser le portail autoportant. La pose d’un tel produit est sans doute à la portée d’un excellent bricoleur, pourtant, pour des raisons évidentes, mieux vaut passer par un professionnel, afin d’avoir la garantie d’un ouvrage durable.

Un dosage déséquilibré dans la fabrication du béton ou encore un socle trop fragile peut déjà faire péricliter l’ensemble. Il faut penser que le portail, même s’il est ajouré, va subir l’assaut du vent, pendant de nombreuses années, mais aussi être sollicité quelquefois plusieurs fois par jour. Le choix de ce type de portail se faisant parfois pour répondre à une inclinaison de terrain, la construction d’un socle stable peut quelquefois être une gageure, à laquelle seuls des professionnels avertis peuvent apporter réponse. Ils seront également à même de répondre aux questions des propriétaires, notamment celles concernant la possibilité, plus tard, pourquoi pas, de faire poser un système de motorisation.