Exteralu

Portail sans semelle : est-ce possible ?

portail coulissant classique plein

Du ciment, du sable et de l’eau. La formule semble simple quand on souhaite réaliser une fondation en béton. Mais comment savoir quelles doses prendre en fonction de la longueur et de la profondeur de cette dernière ? Si vos connaissances en bricolage vous font poser cette question, il est certain que vous envisagez de vous passer de la semelle pour faire tenir votre portail.

Quel est le rôle de la semelle dans la pose d’un portail ?

Située entre les piliers en béton ou les poteaux en aluminium, la semelle porte d’autres noms tels que le seuil ou encore la longrine. Il s’agit d’une fondation assez longue, puisqu’elle doit, au moins faire la distance séparant les deux piliers si ces derniers existaient préalablement.

Le rôle de la semelle dans la pose d’un portail est double. Non seulement elle assure dans le temps la stabilité des piliers ; qu’elle renforce, mais elle permet aussi d’installer, dans le cas d’un portail battant une butée ou un rail si l’on préfère un rail coulissant classique.

La semelle est donc un élément essentiel dans la mise en œuvre d’un portail ; quel que soit le modèle choisi. Sa conception doit être rigoureuse, surtout quand on vit dans des régions froides. En effet, l’épaisseur de la semelle garantit qu’elle ne se fendra pas, aux premières gelées trop importantes ou surtout qui durent dans le temps.

Il est toujours préférable, à moins d’être très bricoleur, de faire appel à des hommes de métier pour la réalisation des divers travaux de maçonnerie obligatoires dans la pose d’un portail pour qu’il reste debout, même en cas de vent violent.

Comment choisir le meilleur portail pour sa maison ?

Quand on ne veut pas de semelle, il est toujours possible de prendre un portail autoportant. C’est un portail coulissant, mais qui n’a pas besoin de rail. Il est maintenu debout grâce à la présence d’un bras. Mais même ce type de portail ; très prisé par les propriétaires qui ont une allée gravillonnée ; nécessite des travaux de maçonnerie, pour réaliser un socle, à l’intérieur de la propriété.

Là encore, l’unique vantail sera soumis à la pression du vent. S’il est exposé aux vents dominants ; prendre un portail plein ne semble pas une bonne idée. D’autant que d’autres modèles permettent de garantir l’intimité, tout en laissant passer le vent, sans encombre.

C’est pourtant la combinaison d’un matériau léger et d’un bon travail de maçonnerie qui vont assurer au propriétaire la bonne tenue dans le temps de son ouvrant.

En matière de légèreté, le PVC et l’aluminium sont gagnants face à l’acier ou encore au bois. Ils ont aussi la particularité de ne pas nécessiter d’entretien, au contraire de leurs concurrents.

Mais le PVC en plastique a tendance à rebuter les personnes soucieuses de la beauté de leur extérieur. Le choix de l’aluminium se fait alors de façon tout à fait naturelle, pour avoir un portail beau à regarder et sans entretien contraignant.

Rapide

Obtenez un devis portail en ligne
GRATUIT & SANS ENGAGEMENT
Demande de devis - Étape 1 sur 6