Exteralu

Portail battant sans butée centrale : est-ce possible ?

Portail aéro alu coulissant

Qu’est-ce que cette protubérance, en plein milieu de la semelle ; cet espace de maçonnerie allongé que l’on trouve entre les piliers ? Il s’agit de la butée centrale. Un accessoire que beaucoup trouvent inesthétiques. Est-il possible de s’en passer ?

Quel est le rôle de la butée centrale dans le portail battant ?

La présence d’une butée centrale est obligatoire dans le cas de pose de portail battant. Ces derniers se caractérisent par la présence de deux vantaux qui vont s’ouvrir et se fermer.

Selon l’endroit où se localise la maison, cette ouverture peut se faire sur l’intérieur (ce qui sera obligatoire si le portail donne directement sur la voie publique) ou sur l’extérieur. Cela se voit plus rarement, mais quand la maison est en peu en retrait, c’est une solution à envisager, pour ne pas empiéter sur l’espace.

Sans butée centrale, les deux vantaux ne pourraient pas arrêter leur course et ils seraient susceptibles d’être endommagés. Il faut aussi comprendre qu’un tel accessoire permet de fermer à clé le portail, car les vantaux ne bougent plus.

En cas de motorisation, cette butée est essentielle, sinon, rien ne permettrait aux deux ouvrants de savoir où s’arrêter. Or, le système de motorisation n’est pas conçu pour s’arrêter de façon automatique.

Pourtant, tous les portails n’ont pas besoin de butée centrale. Une bonne nouvelle pour les personnes qui ne veulent pas la voir chez eux.

Quelle solution quand on ne veut pas de butée centrale sur un portail ?

Pourquoi ne pas vouloir de butée centrale ? Est-ce seulement pour des raisons esthétiques ? Si c’est le cas, on peut préférer un rail au sol, dans lequel glissera l’unique vantail d’un portail coulissant.

C’est une solution à plébisciter quand on n’a pas d’allée emplie de graviers. Ces derniers ont la fâcheuse tendance à se mettre dans le rail ; projetés par les roues des véhicules. Il faut alors nettoyer le rail régulièrement pour que le vantail coulisse correctement.

Par contre, cette solution n’est pas idéale quand on ne veut pas d’effet de seuil. Soit, l’absence de butée centrale est une première étape, mais le rail est une entrave quand on possède un véhicule bas et que le terrain est en pente. Il faut alors penser à chaque fois à adapter sa vitesse, ce qui n’est pas toujours évident.

Faut-il se passer d’un portail ? Non, puisque le portail autoportant répond alors à tous les critères des propriétaires exigeants. Pas de butée, pas de rail : il semble léviter à quelques centimètres au-dessus du sol. Le secret ? Un bras qui soutient le vantail et un système de galets. Un socle pérenne de maçonnerie doit donc être réalisé à l’intérieur de la propriété pour profiter de ce portail sans obstacle au sol.

Quant au choix du matériau, s’il n’existe pas de contrainte d’urbanisme, le propriétaire a le choix entre l’acier, le PVC, le bois ou encore l’aluminium. Pour un entretien minimum, il est préférable de se tourner vers le PVC ou l’aluminium ; ce dernier étant largement plébiscité pour sa beauté.

Rapide

Obtenez un devis portail en ligne
GRATUIT & SANS ENGAGEMENT
Demande de devis - Étape 1 sur 6