Longuenesse (62)
Calais (62)
St-Quentin (02)
Compiègne (60)
OFFRE EN COURS : 15% de remise sur toute la protection solaire (pergola, pergola bioclimatique, store banne)
du 1er au 30 Juin 2024
veranda bioclimatique

Véranda bioclimatique : caractéristiques

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Tirer profit du soleil pour gagner quelques degrés. Cela n’est pas une chose nouvelle, avec les panneaux solaires, ou encore les grands vitrages bien exposés. Mais ce ne sont en quelque sorte que des accessoires et il est important que les bâtiments, dans leur ensemble jouent leur rôle dans les enjeux climatiques ; sachant que les français sont de plus en plus nombreux à vouloir réaliser des économies sur le poste énergétique.

Un poste de dépense qui prend, au fil des années, de plus en plus d’ampleur et a une incidence néfaste sur leur confort de vie et leur pouvoir d’achat. Permettant également de créer un accès supplémentaire pour se rendre à l’extérieur, mais aussi des mètres carrés supplémentaires, la véranda est une construction extension prisée par les propriétaires. Et si elle faisait encore plus en étant bioclimatique ?

C’est quoi une véranda bioclimatique ?

Bioclimatique ? Le terme peut résonner dans l’esprit des français qui s’intéressent aux innovations, car une autre structure peut se targuer d’être bioclimatique : la pergola. Avec des lames orientables, mais dans sa version initiale, sans paroi, la pergola bioclimatique avec ses nombreuses options possibles est une solution de choix pour rester dehors même quand la météo ne semble pas s’y prêter. Même si elle peut être vue comme une pièce à part entière, la véranda bioclimatique va beaucoup plus loin. Il existe désormais des habitations que l’on peut qualifier de bioclimatiques, car elles sont à très basse consommation énergétique. Pour les habitants, cela est synonyme d’un extrême confort thermique en toutes saisons (pas seulement à la saison froide, mais aussi quand le mercure grimpe). La véranda bioclimatique fait partie de cette famille, car elle utilise le même fonctionnement.

Même si une belle superficie suppose des démarches administratives plus importantes, les français sont en général prêts à ce petit sacrifice pour gagner de la place, sans être obligés de déménager. En outre, en optant pour un modèle de véranda bioclimatique, ils gagnent en luminosité, ce qui n’est pas toujours le cas avec une extension classique, tout en espérant faire baisser leurs dépenses énergétiques, tout au long de l’année. En fonction du niveau d’isolation de la maison, faire construire une véranda bioclimatique va permettre de compléter un système de chauffage existant, voire dans les maisons les mieux isolées de le remplacer, en n’utilisant que les calories énergétiques du soleil, entièrement gratuites, cela va sans dire. L’importance d’une bonne ventilation se fait alors ressentir : l’air doit circuler en permanence.

Pour expliquer dans les grandes lignes le fonctionnement d’une telle structure : la véranda bioclimatique, en fonction de son orientation et des matériaux employés va capter la lumière dégagée par le soleil, la transformer en énergie qui va servir pour répondre aux besoins de chauffage de la maisonnée. Cette chaleur ne se perd pas, elle est stockée par les matériaux, pour se diffuser harmonieusement dans les pièces adjacentes, mais aussi vers l’étage, parfois, de façon durable, grâce à une sorte d’inertie des matériaux.

Comment faire le meilleur choix de véranda bioclimatique ?

Impossible, bien entendu, tant l’enjeu est important, de s’improviser auto constructeur si l’on veut bénéficier de tous les atouts d’une véranda bioclimatique. Un examen scrupuleux de la maison doit être fait pour prendre connaissance de la nature des murs attenants à la future véranda. Pas question d’installer ce type de construction n’importe où : il faut jouer avec l’orientation, voir si la faisabilité est avérée en fonction des murs (porteurs ou non. Dans le cas d’un mur porteur, on peut l’abattre si on installe une poutre IPN, par exemple).

Les murs, on l’a compris, vont jouer un rôle important, car ce sont eux qui vont emmagasiner la chaleur produite pendant la journée. Ils vont donc être isolés avec d’excellents matériaux, en même temps que la véranda sera construite. Pour les choisir, les professionnels se basent bien entendu sur la zone géographique d’installation. Il faut des matériaux encore plus isolants dans les régions froides, avec des hivers connus pour leur aspect rigoureux. Il existe diverses solutions pour contrer les problèmes rencontrés. Ainsi, plus une région est froide, plus on accentue le niveau d’isolation sur les murs, mais plus également on augmente les surfaces vitrées, afin qu’elles profitent plus encore du moindre rayon de soleil.

On utilise également de l’aluminium de très haute performance avec rupture de ponts thermiques, pour toute la structure entourant les surfaces vitrées. Il ne faut pas que cette véranda devienne contraignante au niveau de l’entretien ; or, c’est exactement ce que produirait le bois. C’est pour cette raison que l’aluminium est le plus souvent privilégié. En plus, il ne s’oxyde pas et ne connait pas de prédateurs, car il s’agit d’un matériau dit inerte. Pour que la véranda soit réellement efficace, le spécialiste que l’on missionne pour la construction doit également faire attention aux obstacles qui pourraient apporter de l’ombre. Cela sera le cas de certains arbres, par exemple. Bien entendu, comme la véranda bioclimatique est amenée à devenir le cœur énergétique de l’habitation, on a tendance à ne penser qu’à ses performances tant thermiques ou à la ventilation qui doit être présente, notamment pendant l’été.

Cependant, il ne faut pas oublier qu’il s’agit aussi d’une nouvelle pièce de vie et il convient de réfléchir à son design mais aussi à certains travaux qui seront obligatoires pour la rendre fonctionnelle. Par exemple, si elle doit abriter la future cuisine, il faut penser à des travaux de plomberie et d’électricité. En outre, une telle extension ne doit pas déparer avec le style de la maison. Elle doit au contraire se fondre, voire contribuer à l’embellir. C’est pourquoi il faut échanger avec le constructeur pour trouver le modèle le plus adéquat. L’aluminium, dans ce cadre, est un choix judicieux, car ne serait-ce qu’au niveau des coloris, il est possible de demander beaucoup de personnalisation. Pour faire un résumé des avantages de la véranda bioclimatique : c’est une structure qui permet de gagner en surface utile, en performances énergétiques et donc elle contribue à faire baisser les factures de chauffage. Avec ses grandes surfaces vitrées, elle offre une belle lumière naturelle et là encore les économies sont réelles car le recours à la lumière artificielle est moins fréquent. Bien entendu, en utilisant moins d’énergie, le propriétaire aide à sa manière à la préservation de la planète, ce qui est un atout supplémentaire.

Rapide

Obtenez un devis pour une véranda en ligne
GRATUIT & SANS ENGAGEMENT
Demande de devis - Étape 1 sur 5
Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
Nos agences Exteralu
Longuenesse (62)
Saint-Quentin (02)
Compiègne (60)