Véranda ou pergola : quelles différences ?

pergola bioclimatique alu stores semi fermes

Après parfois des années de labeur, on en voit les fruits : le jardin, auparavant étendue de terre, s’est paré de massifs de fleurs et d’arbres. De quoi avoir envie de le contempler encore et encore. Rien de mieux, pour cela, que le fait de faire construire une véranda. Ou une pergola. Comment faire le meilleur choix entre ces deux structures ?

Comment choisir entre une véranda et une pergola ?

La véranda et la pergola bioclimatique sont toutes deux des structures d’extérieur qu’il ne faut pas démonter, au contraire par exemple d’un store-banne qui ira se ranger dans son coffre à la mauvaise saison.

Pour autant, ces deux structures, apparemment très différentes, voient au fil des années leurs différences s’amenuiser, grâce aux progrès énormes qui sont faits au niveau la pergola bioclimatique. Il faut pourtant avoir conscience de ce qui les distingue pour faire le meilleur choix.

Même si la pergola est considérée comme une nouvelle pièce, elle n’en offre pas tout le confort. On peut bien entendu l’optimiser au fil des ans, en lui mettant des parois par exemple, à faire coulisser, ce qui, en cela, la fait ressembler à une véranda.

Pour autant, elle ne bénéficie pas de la même isolation et l’on ne peut pas imaginer y rester à longueur de journée, alors qu’il neige à pierre fendre.

Comment faire le meilleur choix entre la pergola bioclimatique et la véranda ?

La pergola est une structure initialement entièrement ventilée, en l’absence de paroi. Si, en fermant sa toiture pour la rendre étanche, on peut se permettre de laisser un salon de jardin d’extérieur, impossible d’y mettre une cuisine, un salon ou salle de billard comme cela peut être le cas dans une véranda.

Alors que l’on peut choisir son type de toiture avec une véranda (mono ou bi pente, toit plat, toiture vitrée ou pleine, puit de lumière…), elle est toujours identique avec la pergola bioclimatique. C’est d’ailleurs sa toiture qui constitue sa véritable plus-value puisque ce sont les lames en aluminium qui permettent de profiter de son extérieur, quel que soit le temps.

L’orientation joue en effet avec le soleil pour bronzer, obtenir de l’ombre ou créer une toiture étanche, pour se protéger de la pluie et de la neige. Les eaux sont récupérées par un système de gouttière et s’écoulent au niveau des poteaux. Dans le cas d’une véranda, ce sont des gouttières classiques, apparentes, et l’on peut récupérer l’eau de pluie si on le souhaite.

Même si la pergola suppose quelques démarches administratives, en fonction de sa superficie et une étude technique, notamment dans le cas des modèles suspendu et adossé, la somme des travaux est réduite. En effet, généralement, quand il s’agit d’une pergola autoportante, on peut la faire tenir grâce à des plots en béton dans le sol, si elle prend place dans le jardin.

Dans le cas contraire, sur la dalle d’une terrasse, on fixe les poteaux et on peut l’appuyer sur la façade ou compter entièrement sur elle pour la pergola suspendue, auquel cas une étude technique préalable est toujours requise.

Une véranda supposera des fondations, mais aussi parfois un muret ou des murs en dur.

Rapide

Obtenez un devis pour une pergola bioclimatique en ligne
GRATUIT & SANS ENGAGEMENT
Demande de devis - Étape 1 sur 6